Le Brésil au festival de Cannes 2010

Certes, aucun film brésilien ne sera en compétition officielle à Cannes cette année, mais le pays ne sera pas absent pour autant: le festival ne se limite pas à sa montée des marches.

Voici un récapitulatif de la présence brésilienne sur la Croisette:

Compétition officielle – courts métrages
Estação“, de Márcia Faria
Ce court-métrage raconte l’histoire d’Inês, une jeune fille provinciale de 21 ans qui débarque à São Paulo avec le rêve de devenir actrice. N’ayant pas où dormir, elle doit se résoudre à vivre à l’intérieur même de l’immense gare routière de Tietê, cadre de ce film. Sa réalisatrice Márcia Faria n’est pas vraiment une débutante puisqu’elle a notamment été assistante de réalisation pour Walter Salles ou Héctor Babenco.

Beijo da mulher aranhaCannes Classics: “Le Baiser de la femme araignée” (“O Beijo da mulher aranha”) de Héctor Babenco (1985)
Certains d’entre vous se souviennent sans doute de cette co-production américano-brésilienne qui avait valu à William Hurt l’Oscar de meilleur acteur et le prix d’interprétation masculine… à Cannes, en 1985. Quant à Héctor Babenco, d’origine argentine, on lui doit plusieurs autres grands films, comme “Pixote: la loi du plus faible” ou encore “Carandiru”. C’est une copie restaurée qui sera présentée cette année.

Quinzaine des Réalisateurs: “Alegria”, de Marina Meliande e Felipe Bragança
C’est le deuxième long-métrage du duo, dont les courts-métrages avaient auparavant circulé dans les principaux festivals internationaux. Pour en savoir plus sur ce nouveau film, un article en portugais ici et le projet original sur le site de la réalisatrice ici.

Semaine de la Critique: “A distração de Ivan” de Cavi Borges et Gustavo Melo
Vous pouvez déjà le voir ici grâce au Porta Curtas (sans sous-titres). Gustavo Melo est membre du groupe Nós do Morro et Cavi Borges, co-auteur du blog Cineclube:
http://oglobo.globo.com/blogs/cineclube/ est aussi le fondateur du vidéo-club carioca Cavideo – une institution.

5xfavelaSéance spéciale: “Cinco Vezes Favela – Agora por nós mesmos” de Manaira Carneiros, Wagner Novais, Rodrigo Felha, Cacau Amaral, Luciano Vidigal, Cadu Barcelos et Luciana Bezerra
Le titre vous est probablement familier: c’est celui d’un classique d’un des films phares du Cinema Novo réalisé en 1961 par cinq réalisateurs issus de la classe moyenne: Carlos (Cacá) Diegues, Joaquim Pedro de Andrade, Leon Hirszman, Marcos Farias et Miguel Borges. Cette fois, ce sont des cinéastes originaires des favelas qui sont aux commandes – d’où le sous-titre: “Agora por nós mesmos”. Le film a un site http://www.5xfavela.com.br/ et un compte Twitter: http://twitter.com/5xfavela (tous deux en portugais).
Cacá Diegues, porteur et producteur de ce projet, sera également juré de la Cinéfondation.

Cinéfondation: “Los minutos, las horas” de Janaina Marques Ribeiro (court-métrage universitaire / EICTB – Cuba)

Cinema do BrasilMarché du Film: stand Cinema do Brasil 

Une mention enfin pour “Copacabana” de Marc Fitoussi avec Isabelle Huppert, sa fille Lolita Chammah, Noémie Lvovsky et Aure Atika: l’histoire se déroule à Ostende mais le personnage d’Isabelle Huppert rêve de plages plus ensoleillées… Le film sera présenté en séance spéciale à la Semaine de la Critique.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s